• Konan

    Marqué par la mort de son père et les injustices que la Sōke lui a fait subir, Neji est partisan de l´idée selon laquelle le destin est une entité immuable et qu'il n´existe que deux catégories de gens, l'élite et les perdants : il est impossible de changer sa nature, tout comme il est impossible de changer le fait que lui est né dans la Bunke. Pour cette raison, il est méprisant à l´égard de ceux qu´il considère comme des ratés - plus particulièrement son coéquipier Rock Lee, Naruto Uzumaki et sa cousine Hinata, membre de la Sōke. Il n'hésite pas à ridiculiser et décourager les ninjas qu´il juge inférieurs à lui et évite de les combattre pour ne pas être raillé par ses camarades. Froid, calme et solitaire, Neji n´accorde que très peu d´intérêt à ses interactions avec les autres et se concentre généralement sur l´entraînement et le combat. Au fond de lui, il est profondément malheureux, comme le devinera Hinata lors de leur match à l´examen Chūnin.

    Mais sa vie bascule lorsque Naruto, un de ces « ratés » qu´il méprisait, l'emporte sur lui dans leur combat singulier au même examen. En lui prouvant une fois pour toutes que le destin n´est pas inévitable - car il maîtrise parfaitement le clônage, autrefois sa pire technique - Naruto parvient enfin à le libérer de ses démons intérieurs et à changer la vision qu'il avait de lui-même et des autres. Qui plus est, Neji apprend enfin grâce à son oncle la vérité sur la mort d'Hizashi - que celui-ci a choisi de lui-même de remplacer son frère. Il comprend qu´à présent il ne tient qu'à lui de choisir son destin.

    A présent, Neji ne méprise plus les ninjas en difficulté et commence à privilégier ses relations avec son entourage ; il décide même d´aider ses camarades en affrontant seul Kidômaru pour leur permettre de s´échapper lors de leur mission pour retrouver Sasuke Uchiwa. Aussi, il se réconcilie plus ou moins avec la Sōke et va même s´entraîner dorénavant avec son oncle Hiashi. Reconnaissant à Naruto de lui avoir appris que le destin n'est pas immuable et qu'avec de la volonté, on peut décider de changer son existence, il le considère comme le meilleur adversaire qu'il ait jamais combattu. Cependant, il est bien évident que ce n'est pas le plus puissant qu'il n'ai jamais affronté : il s'agit en effet selon les propres dires de Neji de Kidômaru[4].


    5 commentaires


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique